Culture

Quand le masque s’humanise

Publicités

« Le Grand masque a menti » est un roman de l’ivoirienne Atita Hino. Il a été publié aux éditions NEI-CEDA en 2014. Cet ouvrage a été lauréat du Grand Prix National du Jeune écrivain de Côte d’Ivoire 2014.

C’est fait, le masque est démasqué. Atita Hino est l’auteure de la révélation. Tout au long de 269 pages, l’écrivaine ivoirienne conte l’histoire de ce « héros » kroumen dont l’intégrité s’oppose aux balbutiements de la tradition.  « Le grand masque a menti » dépeint l’un de ces moments où l’homme ancré dans une forme de routine, de rituel, découvre que la réalité n’est en rien ce qu’il vit.

Youkou Dibahou l’apprend à ses dépens. Ce jeune chef de famille est accusé de fratricide par les anciens du village. Une accusation corroborée par la plus haute instance morale et spirituelle de cette contrée : le grand masque. Le hic, c’est que ce brave paysan n’est pas le meurtrier. Un procès dans la pure tradition villageoise s’en suit. Le grand masque ne peut se dédire et tente de faire avouer l’accusé. Youkou Dibahou campe sur ses positions. Il en arrive à une attitude de défiance envers la tradition et les ancêtres. Le grand masque est plongé de toute son ossature dans un complot dont il peine à se tirer. Il se démystifie sous la plume d’Atita Hino. Ce n’est plus cette entité déifiée, c’est l’homme dans ses tribulations. C’est l’homme animé par un besoin de pouvoir, qui matérialise un objet de crainte pour asseoir sa domination sur ses semblables.

Dans un style simple, mais imagé et détaillé, l’auteure décrit la nature, les cases, les cérémonies. Il est impossible de lire ses mots sans s’imaginer avec réalisme les scènes. Celle de la réunion des « comploteurs »dans la forêt sacrée, laisse une empreinte désagréable dans l’esprit. La précision des gestes et des actes suscite le dégoût, mais laisse comprendre qu’Atita Hino ne craint pas de faire parler son imagination, si tant est que ce récit est imaginaire.

Ce chef d’œuvre se lit d’un seul trait. C’est un thriller dans lequel il n’y a aucun temps mort. Enquêtes, négociations, complots se suivent et plongent le lecteur au cœur d’une intrigue dont la fin est inattendue.

Roselyne TAH

Publicités

Catégories :Classé

AFEK

Rassemblement des kroumen de tout bord autour d’un point commun qui est le développement, l’actualité, ou la promotion de nos diversités.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s